Le Sanctuaire caché

L’Église de Prios n’a pas perdu tout espoir d’éradiquer la maladie qui s’est emparé de l’Ambria. Les plus zélés exigent avant tout pour que toute corruption finisse au bûcher, mais il existe également des voix plus tolérantes, de celles avec un ordre du jour qui l’emporte sur les naïves manœuvres politiciennes.

L’Église ne peut pas rendre publique l’existence de ce qu’elle nomme par euphémisme les sanctuaires, mais elle les finance et les pourvoie en personnel. Certes, la vérité pourrait être qu’en expérimentant sur les corrompus capturés et détenus par les Manteaux Noirs, cela pourrait permettre à la fois d’apporter une meilleure connaissance du problème et, peut-être, un remède pour les fidèles. Le Monastère des Frères du Crépuscule n’est pas le seul à détenir des corrompus à l’intérieur de ses murs. Ailleurs, dispersée dans des endroits moins accessibles et plus retirés, l’Église travaille sans relâche à briser l’emprise de la corruption qui a pris le peuple d’Ambria à la gorge.


Ceci est la première partie de plusieurs articles, qui concernent les personnalités, les lieux et les événements aux alentours de l’île Aret. Mes excuses si ces développements arrivent en ordre dispersé ou de façon éclatée.


Le Sanctuaire sur l’île d’Aret

Au sud-ouest d’Agrella, la capitale du duché de Kasandrien, se tient l’île d’Aret. Une forteresse est visible sur l’île et c’est sous cette identité qu’elle est présentée, lorsqu’une requête officielle y arrive. Si il est questionné à ce propos, l’office du commandeur ( centre de commandement/ état-major) de la garde – si il accepte d’y répondre – confirmera que cette forteresse abrite une compagnie entière. L’île elle-même, située non loin du centre du Lac Ebel, est interdite à toute visite. Les marchands sillonnant les voies navigables le savent et prennent soins de l’éviter, cabotant aussi proche que possible de la rive nord du lac, quand le trafic sur le lac le permet.

La promesse de Visendo

Visendo, le commandeur de la Garde d’Agrella, a un intérêt direct dans la sécurité du Sanctuaire et le secret relatif qui l’entoure. Vous pouvez lancer 1D6, en choisir un ou en créer un de votre choix :

  1. Maladie des frères et sœurs. Am our. Une des frères ou sœurs de Visendo est tombée gravement malade, longtemps après qu’il ait quitté le foyer et trouvé fortune au sein de la garde d’Agrella. Il a mis à profit ses connections pour que les Manteaux Noirs examinent son parent, plutôt qu’ils émettent un jugement plus inhumain. Quand l’Église ouvrit le sanctuaire, les Manteaux Noirs virent l’opportunité de faire que l’arrangement fonctionne pour les deux parties. Visendo a depuis fait tout ce que l’Église lui a demandé, le plus souvent à son propre détriment.
  2. La plus sombre moitié. Peur. Visendo a un jumeau et que la révélation soit arrivée avant ou après sa prise de poste à Agrella, les Manteaux Noirs n’ont pas eu peur de s’en servir à leur propre avantage. Visendo s’occupe de la chapelle du sanctuaire de manière régulière et il prend des médicaments fournis par les Manteaux Noirs, pour préserver son esprit de la corruption. Son frère jumeau réside dans l’une des cellules sécurisées du sanctuaire.
  3. Le joug de la loyauté. Dévotion, Devoir. Esmérelda, duchesse de Kasandrien, s’est assurée les services et la loyauté à toute épreuve de Visendo. Il ne la laissera jamais tomber, ne trahira jamais sa confiance, ni ne se dérobera à toutes obligations qu’elle pourrait attendre de lui. Il sait que l’un de ses cousins est tombé malade ; il a disparu du cercle de la cour il y a des mois. Il n’en connaît pas la raison précise et ce ne sont pas ses affaires. Le devoir est comme ça, nous nous y soumettons quoi qu’il en coûte. Il a organisé la petite troupe qui a escorté le cousin de la duchesse au vieux fort sur l’île d’Aret et il a pris sur lui de consacrer tout son temps à cette charge.
  4. Mon arme est la vérité. Foi. Visendo a la lumière de Prios en lui et a toujours accepté les préceptes de l’Église comme incontestables et irréfutables. Quand l’un des Manteaux Noirs, Arilano, l’approcha, il lui présenta le fort de l’île d’Aret comme un endroit idéal et fit tout ce qui était en son pouvoir pour lui en faciliter l’accès. L’Église a son soutien indéfectible, tout comme Prios a sa foi. Visendo n’a jamais l’impression d’en faire assez pour assurer une bonne garantie à son âme immortelle et il espère qu’en agissant pour l’Église et selon ses croyances, il obtiendra l’assurance de se fondre dans la Lumière.
  5. Honte secrète. Disgrâce. Maître Garias, de l’Ordo Magica, menace Visendo de révéler les preuves de ses actes répréhensibles. Dans cette situation, d’autres auraient trouvé une manière de combattre un tel chantage, mais Visendo se sent sincèrement honteux de ce qu’il a fait et n’assume pas l’idée que quiconque puisse apprendre la vérité à son sujet. Garias a donc chargé Visendo d’espionner pour lui, car l’Ordo Magica a de fortes appréhension sur l’action du Temple de Prios et ses activités au sein de ces sanctuaires. Visendo retourne sur le continent tous les 15 jours pour y faire son rapport en personne, sous le couvert d ‘échanges en bonne intelligence entre les principales institutions, guildes et commerces d’Agrella. En parallèle, Visendo tient un journal, qu’il conserve caché dans ses quartiers à l’intérieur de la caserne du sanctuaire.
  6. La foi demande des sacrifices. Fanatisme. Sa ferveur a pris le pas sur tout le reste. Ses croyances l’ont emporté sur une voie dénuée de tout questionnement ou de tout recul et qui l’ont conduit à mettre fin à la vie de centaine de personnes. En d’autres circonstances, la conversion soudaine et violente de Visendo, fondée sur une vision de lumière et de douleur brûlante, aurait pu l’amener à rejoindre la Confrérie du Crépuscule. À la place, il a accepté la quête de soigner les ravages de la corruption avec ses propres mains brutales et terribles. La vie de Visendo se partage entre ces deux voies, parallèles et distinctes. Et pourtant elles ne pourront pas restés séparés indéfiniment.

(ou Visendo peut ne pas du tout être impliqué!)

Pas de quartier!

Le fort de l’île a servi d’avant-poste durant la Grande Guerre, mais comme tant d’autres bâtiments en Ambria, une structure plus ancienne l’a précédé. D’autres avant eux avaient remarqué l’intérêt et le potentiel d’édifier une fortification sur cette île située à la confluence du trafic maritime au cœur du Lac Ebel. Durant les vingt dernières années, des travaux successifs ont permis de renforcer les défenses avec du bois et de la pierre, les deux étant disponibles et facilement transportables sur le lieu.

Le détachement de soldats d’Agrella, désormais stationnés ici, sert de garnison pour le sanctuaire, et est relevé tous les trois mois. Les tours extérieures et le bâtiment de plusieurs étages dans le coin sud-est sont affectés aux baraquements permanents. En tant que soldats du Duché, la garde a pour ordre permanent, dans le cas ou quelque chose arriverait, que personne ne soit autorisé à quitter les lieux. Les gardes ont pour mission d’éliminer toute menace potentielle, peu importe son apparence extérieure, avant qu’elle n’atteigne les eaux entourant l’île. À cette fin, tous les gardes disposent d’arcs composites et sont entraînés à les utiliser, mais ils ont également accès à des balistes à deux servants, plus généralement utilisés comme armes de sièges.

Ils ne répondent qu’aux ordres du commandeur Visendo dans les affaires martiales et certains pourraient aller jusqu’à faire une pause dans leurs actions, si ils étaient commandé par un officiel du Duché.

Garde du Sanctuaire

La seule place pour toi au delà de ces murs est dans un trou…


Manières: Taciturne, vigilant
Race: Ambrien
Résistance: Éprouvante (100)
Précision 11 (-1), Astuce 7 (+3), Discrétion 10 (0), Persuasion 5 (+5), Agilité 10 (0), Volonté 13 (-3), Force 9 (+1), Vigilance 15 (-5)
Talents: Tireur d’Élite (Maître), Tir Rapide (Novice), Expert en Armes de Siège (Novice), Sixième Sens (Novice), Tir Ciblé (Novice)
Atouts/Fardeaux: Pisteur, Cauchemars
Armes: Arc composite 5 (Éventreur), Baliste 7 (Massive, Déséquilibrée), Épée 4
Armure: Cuir souple 2 (Pratique)
Défense: -1
Résistance: 10     Résistance à la Douleur: 5
Équipement: À l’intérieur de la tour, ils ont accès au ravitaillement et aux fournitures sans plus de question ; Carquois de Flèches en bronze sanctifiées (12)
Ombre: bronze mat.
Tactiques: Ils ont reçu l’ordre formel de ne pas laisser quitter le sanctuaire à tout individu n’ayant pas de permission écrite en bonne et due forme à leur fournir. Leur maîtrise de l’arc signifie qu’ils sont capables de toucher pour immobiliser, afin de mettre au sol un fugitif. Les Manteaux Noirs pourront toujours tenter de les convaincre du contraire, les gardes rateront leur tir mortel, uniquement si ils en reçoivent l’ordre ou si il subsiste un doute. Chacune des tours du fort dispose d’une baliste, une arme lourde qui requiert deux gardes pour tirer avec précision et un troisième pour effectuer un rechargement au plus vite.

Prochain: L’aménagement du Sanctuaire


Texte original : Paul Baldowski
Traduction : Boz ; Relecture : Damien Barbier

As-tu aimé? Prenez une seconde pour soutenir Le Pacte De Fer sur Patreon!

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*